Début difficile, Drua s’améliore

Début difficile, Drua s’améliore

Cela a été mouvementé pour la franchise Swire Shipping Fijian Drua.


Les joueurs de Swire Shipping Fijian Drua (de gauche à droite) Isoa Nasilasila, Simione Kuruvoli et Haeiti Hetet dans le hangar de Fiji Airways à l’aéroport international de Nadi le 26 mai 2022. Photo de Fijian Drua

Cela a été mouvementé pour la franchise Swire Shipping Fijian Drua.

Fiji Rugby Union et la direction de la franchise Drua ont travaillé à une vitesse vertigineuse pour faire de notre rêve de 25 ans de jouer au Super Rugby une réalité.

Et ils y sont parvenus.

Aujourd’hui, les Drua jouent leur dernier tour de la compétition Super Rugby Pacific contre les Chiefs.

L’équipe de Mick Byrne a déjà enregistré deux victoires, ce qui est un début remarquable pour un nouveau venu.

En repensant au début de ce voyage, le Drua a dû répondre à un certain nombre d’exigences avant d’être approuvé pour participer au Super Rugby.

Le retard d’approbation a été un revers pour les Drua, car ils ont perdu plusieurs joueurs qui ont gardé leurs options ouvertes en attendant l’occasion.

Cela est arrivé à un moment où ces joueurs ne pouvaient pas se permettre d’attendre, mais pouvaient plutôt prendre une décision concernant leur prochain coup.

À ce stade, on craignait également que les choses ne tournent pas en notre faveur.

Approbation

Mais ce n’était pas le cas, l’approbation est venue et la FRU a dû travailler aux côtés de la direction de Drua pour constituer la meilleure liste possible.

Ce n’était pas facile car il n’y avait pas eu de compétition locale de rugby lors de la saison 2021 en raison de la pandémie de COVID-19.

Heureusement, notre unité de haute performance (HPU) était opérationnelle et nous avons pu recruter quelques joueurs à partir de là.

Ensuite, les membres de l’équipe fidjienne de 7 qui a remporté la médaille d’or aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 ainsi que des joueurs qui ont brillé lors de la saison 2020 de la Skipper Cup.

Il n’y avait pas de retour en arrière lorsque la direction s’est tournée vers l’Australie et la Nouvelle-Zélande pour signer nos anciens joueurs fidjiens U20 qui ont bien joué dans leurs compétitions respectives.

Cela a créé la plate-forme de notre première campagne de Super Rugby.

Et même si nos joueurs étaient nouveaux dans un environnement professionnel et qu’ils avaient besoin de beaucoup de physique pour s’habituer à un jeu rapide, ils n’ont pas déçu.

Mis à part les victoires sur Melbourne Rebels et Moana Pasifika,

Nous avons perdu de peu contre les Queensland Reds, Western Force et les Highlanders.

Si nous gagnions ces matchs, les Drua seraient dans les huit premiers et une place dans les séries éliminatoires, mais ce n’était pas le cas.

Nous devons toujours être conscients que nos joueurs sont désormais beaucoup plus riches en expérience et savent à quoi s’attendre en 2023.

examen

Alors que nous terminons notre campagne de Super Rugby en 2022, des évaluations des performances de nos joueurs sont déjà en cours.

Des décisions difficiles seront prises au cours des prochaines semaines quant au renouvellement ou non de leurs contrats.

Déjà, l’actuel meilleur buteur de Drua, Onisi Ratave, n’a pas renouvelé son contrat d’un an depuis sa signature avec le club italien de Benetton.

Le départ de Ratave ouvrira une place dans la liste des Drua et donnera à un autre de nos joueurs locaux l’opportunité d’assumer cette tâche.

Et nous avons un vivier de joueurs locaux qui ont montré lors de la compétition Skipper qu’ils avaient ce qu’il faut pour jouer au Super Rugby.

Ceux-ci incluent le centre de Naitasiri Filimoni Waqanabete, l’ailier robuste Kaliova Mocetadra, Namosis Avete Daveta et Poasa Waqanibau de Tailevu et la liste est longue.

Ensuite, nous avons le demi-arrière prometteur de Northland, Suluka Tunaka.

En avant, nous avons les piliers Emmanuel Naciva, Mateo Qolisese, Marika Natau, Jone Navori, Ilisoni Galala, Manueli Ratuniyarawa, Manoa Tamaya, etc.

Le succès de joueurs locaux comme Vinaya Habosi, Ratave, Kalaveti Ravouvou, Meli Derenalagi, Kitione Salawa, Simione Kuruvoli, Vilive Miramira et Apisalome Vota en Super Rugby incitera les nouveaux venus à saisir cette opportunité.

Oui, il s’agit de bien planifier les choses, de prendre ces décisions difficiles et de s’adapter aux nouveaux changements.

Tout cela sera fait pour la progression des Drua au Super Rugby 2023.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*