“Épouser un agriculteur a changé ma perception”

“Épouser un agriculteur a changé ma perception”

Une mère au chômage de 28 ans a été l’une des dernières personnes à postuler en ligne pour une aide à la garde d’enfants.


Rosia Karalaini montre son kit de garderie reçu du ministère de l’Agriculture dans le village de Namoli, Labasa, le 25 mai 2022. Photo: Shratika Naidu

Une mère au chômage de 28 ans a été l’une des dernières personnes à postuler en ligne pour une aide à la garde d’enfants.

Rosia Karalaini du village de Namoli, Labasa a remercié le ministère de l’Agriculture pour son attention.

“Après avoir épousé un fermier de Yaqona, nous avons pu acheter une voiture et un terrain”, a déclaré Mme Karalaini.

“La vie réussie d’un agriculteur a changé ma perception et il y a deux ans, j’ai décidé de devenir jardinier amateur.”

La mère de deux enfants cultive des légumes, des fruits et des racines.

Elle vend ses produits au marché de Labasa et parfois aux villageois.

“Même si j’ai terminé ma 13e année au Labasa Sangam College, je voulais faire quelque chose de différent”, a-t-elle déclaré.

“Je gagne assez pour acheter des produits d’épicerie grâce à mes ventes au marché.”

Elle conseille aux femmes sans emploi d’investir dans le jardinage car cela favorise une bonne santé et offre un moyen facile de gagner un revenu.

Le ministre Mahendra Reddy l’a encouragée à se lancer dans l’agriculture commerciale et lui a conseillé d’utiliser judicieusement le matériel fourni.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*