Trois casques bleus fidjiens décédés honorés

Trois casques bleus fidjiens décédés honorés

Trois Casques bleus fidjiens décédés en service à Bagdad et au Golan l’année dernière ont été honorés à titre posthume lors de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies jeudi.


Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, rend hommage aux Casques bleus tombés au combat, dont trois Fidjiens qui ont reçu un honneur posthume jeudi à l’occasion de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies. Photo : Nations Unies

Trois Casques bleus fidjiens décédés en service à Bagdad et au Golan l’année dernière ont été honorés à titre posthume lors de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies jeudi.

25913 L’adjudant de classe 1 Tomasi Daunakamakama Saumadu et l’OS Jone Saqanaivalu Naqio sont décédés après une courte maladie alors qu’ils servaient avec la Mission d’assistance des Nations Unies en Irak tandis que l’Adj1 Amenisitai Vatoga est décédé du COVID-19.

L’adjudant Saumadu était un sous-officier supérieur de l’unité de garde fidjienne de la MANUI.

Il est décédé le 30 mars 2021 et a été inhumé le 26 avril 2021.

W01 Saumadu a rejoint le RFMF en 1987 et s’est ensuite inscrit à la Fiji School of Nursing où il a obtenu en 2001 un diplôme en sciences infirmières. Il a ensuite obtenu un diplôme de troisième cycle en soins infirmiers à Shanghai, en Chine.

Avant sa dernière tournée, il a occupé le poste de directeur des soins infirmiers au George Mate Medical Center de Queen Elizabeth Barracks.

Il a servi dans diverses missions au Liban, en Égypte et en Irak.

L’OS Naqio est décédé le 26 mai 2021 tandis que le sergent régimentaire de la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD) au Golan, l’Adj1 Vatoga est décédé du COVID-19 le 13 mai 2021 à l’hôpital CZ.

Il a eu des funérailles militaires dans son village de Togobula, Nadroga.

On se souvient d’eux

Lors de la cérémonie de dépôt de gerbes en l’honneur de près de 4 200 soldats tombés au combat, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a rendu hommage aux soldats de la paix qui ont perdu la vie depuis 1948 et a remis des médailles à 117 militaires, policiers et civils qui ont perdu la vie en servant. sous le drapeau des Nations Unies perdu.

Fidji est la 42e plus grande contribution de personnel en uniforme au maintien de la paix de l’ONU. Il déploie actuellement 347 forces militaires et de police dans les opérations de maintien de la paix de l’ONU à Abyei, en Irak, au Liban, au Moyen-Orient, au Soudan du Sud et au Yémen.

Dans son message, le Secrétaire général a déclaré : “Aujourd’hui (jeudi), nous rendons hommage à plus d’un million de femmes et d’hommes qui ont servi comme soldats de la paix des Nations Unies depuis 1948. Nous rendons hommage aux près de 4 200 héros et héroïnes qui ont donné leur vie pour la cause de la paix. Et cela nous rappelle une vérité séculaire : la paix n’est jamais acquise. la paix est le prix. Nous sommes profondément reconnaissants aux 87 000 civils, policiers et militaires qui servent actuellement sous le drapeau des Nations Unies et aident à réaliser le prix de la paix dans le monde.

thème

Le thème de la journée de commémoration de cette année était « Les gens. Paix. Progrès. Le pouvoir des partenariats.

Selon le Secrétaire général, « les Casques bleus de l’ONU travaillent dans le monde entier avec les États membres, la société civile, les organisations humanitaires, les médias, les communautés qu’ils servent et bien d’autres pour promouvoir la paix, protéger les civils, les droits de l’homme et promouvoir l’État de droit. et améliorer la vie de millions de personnes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*