Les vendeurs réclament Suki, de l’argent, volé

Les vendeurs réclament Suki, de l’argent, volé

Un vendeur du marché de Nausori, qui souhaitait rester anonyme par crainte de représailles, a affirmé que 300 $ de Suki avaient été volés dans son étal.


La vendeuse du marché de Nausori, Inise Vatuloka, montre son argent vide jusqu’au 30 mai 2022. Photo : Leon Lord

Suki 300 $ de (tabac), d’argent liquide et de téléphones ne sont que quelques articles qui auraient été volés dans les étals des vendeurs de Nausori au cours du week-end.

Ce n’est pas la première fois que l’incident se produit, ont affirmé les vendeurs du marché, ajoutant qu’il s’agissait d’un problème permanent.

À la lumière de cela, la porte-parole de la police, Ana Naisoro, a déclaré qu’elle enquêtait sur les incidents.

Plus de quinze vendeurs du marché de Nausori ont fait part de leurs inquiétudes concernant une série de cambriolages présumés qui ont impliqué des comptoirs de caisse cambriolés, de l’argent volé et des articles à vendre également manquants.

Un vendeur du marché de Nausori, qui a demandé à rester anonyme par crainte de représailles, a affirmé qu’il valait 300 $ suki a été volé dans son écurie.

“Ce n’est pas la première fois que nous sommes cambriolés et les voleurs utilisent la même approche”, a-t-il déclaré.

“J’ai vu que mon casier à tiroirs était cassé et pesait six kilos suki était parti.”

Alvin Chand, qui vend des fruits, affirme que son casier a également été cambriolé.

“J’ai laissé 200 dollars dans la tirelire et ce matin j’ai trouvé ma tirelire de l’autre côté du marché. Tout mon argent a disparu.

“C’est effrayant parce que nous ne savons jamais quand cela pourrait se reproduire.”

Narend Prasad affirme que l’incident présumé s’est produit malgré la présence des forces de sécurité.

“C’est la troisième fois que mes affaires sont volées. Bien que je sois habitué à des vols comme celui-ci maintenant, cela m’inquiète toujours », a-t-il déclaré.

Inise Vatuloka et son mari vendent du kava et d’autres articles sur leur stand.

Elle a dit que c’était la seule source de revenus pour la famille.

“Mais je dois continuer, même si je sais que cela peut se reproduire”, a-t-elle déclaré.

«Ils ont pris 100 dollars et deux téléphones. Ils ont fait irruption dans trois casiers.

caméras de surveillance

Les caméras de vidéosurveillance, bien qu’installées sur le marché, ne dissuadent pas les suspects, a déclaré un autre vendeur, Pardeep Kumar.

Il affirme que des bouteilles d’huile, une radio et des pièces de monnaie ont été volées dans son stand.

“Cela montre à la caméra une personne couverte se promenant pour voler dans différents étals. C’est effrayant de voir comment ces choses continuent d’arriver”, a-t-il déclaré.

Saravina Buresova gagne son revenu en vendant des objets artisanaux au marché.

“On m’a demandé de livrer un tapis à une de mes clientes qu’elle avait payé d’avance.

“Je l’ai laissé dans le tiroir-caisse et je l’ai verrouillé avant de partir.

“Quand je suis venu ce matin (hier), mon tiroir était dehors.

“C’est ma seule source de revenus et des vols comme celui-ci me compliquent la tâche.”

Les vendeurs du marché ont également fait part de leurs inquiétudes quant à l’extinction des lumières avant 18 heures.

« Nous leur avons demandé (au conseil municipal de Nausori) d’éteindre les lumières pendant la journée et au moins de les allumer la nuit, mais on nous a dit que c’était un capteur.

“Les vols de jour continuent et maintenant les vols de nuit s’aggravent”, ont-ils déclaré.

Le directeur général du conseil municipal de Nasinu et Nausori, Anurashika Bari, a déclaré qu’un incident similaire s’était produit au marché de Nasinu.

Elle a déclaré que les deux affaires avaient été signalées à la police et a exhorté les vendeurs à faire preuve de prudence.

“Nous exhortons les vendeurs à ne pas garder leurs objets de valeur, c’est-à-dire l’argent ou les téléphones, sur le marché”, a-t-elle déclaré.

Retour d’information: [email protected]

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*