Ruby Barker de Bridgerton parle de santé mentale

Ruby Barker de Bridgerton parle de santé mentale

Ruby Barker à la projection du Black Lens Film Festival

Ruby Barker parle de son parcours de santé mentale après la semaine de sensibilisation à la santé mentale au Royaume-Uni. Bien que traiter et parler de ces problèmes ne soit pas une tâche facile, l’actrice de “Bridgerton” a partagé des aperçus de son rétablissement dans deux vidéos vulnérables inspirantes publiées sur son Instagram. L’actrice britannique, qui joue Marina Thompson dans la série Netflix, a révélé qu’elle avait des problèmes de santé mentale depuis le spectacle et qu’elle avait été soignée après avoir été hospitalisée. “Je vais mieux”, dit-elle au début de la première vidéo postée le 25 mai alors qu’elle était soignée à l’hôpital. Dans une vidéo de suivi publiée le 30 mai, Barker a informé les fans et les abonnés de la nouvelle qu’elle était sortie de l’hôpital.

“… si tu as des problèmes, rends-toi service s’il te plait. Fais une pause, arrête d’être si dur avec toi-même.”

“Je veux juste être honnête avec tout le monde, j’ai eu des problèmes”, a déclaré Barker dans sa première vidéo. Elle poursuit : “Je vais faire une petite pause avec moi-même et je veux encourager les autres, si vous avez du mal, faites-vous une faveur s’il vous plaît. Faites une pause, arrêtez d’être si dur avec vous-même, dites-moi de ne pas être si dur avec moi-même, et je n’ai jamais vraiment su ce que cela signifiait.”

Barker continue d’encourager le changement de dialogue sur la santé mentale, partageant le fait qu’elle avait auparavant été “en colère, frustrée, en colère” à cause d’un traumatisme générationnel, mais qu’elle avait demandé de l’aide et qu’elle est maintenant capable de faire face à son diagnostic et d’ouvrir ce qu’elle traversait.

“Je suis à un point où j’ai un diagnostic, et je vous en parlerai à un autre moment”, dit Barker. “Mais j’ai un diagnostic et je m’abandonne et me pardonne et trace une ligne dans le sable. Je ne peux plus continuer comme avant. Je dois me changer. C’est donc ce que j’essaie de faire.”

Barker remercie également ses amis, ses mentors et ses fans pour leur amour et leur soutien, ainsi que Shonda Rhimes, productrice exécutive de Netflix, Shondaland et “Bridgerton” “pour m’avoir donné une chance et m’avoir sauvée”. L’acteur poursuit : “Je tiens à remercier tous ceux qui m’ont aidé à avoir un travail, à travailler, à avoir un but, à avoir une raison, à me faire sentir important. Merci.”

Barker ne savait pas trop à quoi s’attendre lorsqu’elle a posté la première vidéo. “Je ne m’attendais pas à ce que tant de gens me contactent et me fassent savoir comment ils allaient et me parlent de leurs propres problèmes de santé mentale”, explique-t-elle dans la deuxième vidéo, publiée cinq jours plus tard. “Cela me fait vraiment me sentir moins seule.” Barker, qui vient de sortir de l’hôpital, note qu’elle est excitée pour l’avenir et continue de prendre le temps de “se détendre et de respirer”. Elle poursuit : “Sortir, se promener, parler à ses proches et essayer de ne pas s’isoler est un très grand pas.”

Maintenant, Barker se concentre sur la culture d’un état d’esprit positif. “Si j’avais un conseil à donner à ma jeune personne, je me dirais simplement : ‘Écoute, tout n’est pas sombre, même quand tu touches le fond'”, dit-elle. Elle partage quelques conseils de sa co-vedette de “Bridgerton”, Claudia Jessie, qui consiste à “lancer la pièce” lorsque vous vous sentez déprimé : “Cela peut être ennuyeux d’un côté, mais il suffit de retourner la pièce et vous la trouverez briller de l’autre côté.”

En d’autres termes, “vous entraînez votre esprit à trouver le drôle, à trouver la lumière, à trouver le positif”, explique Barker. Un état d’esprit positif ne résoudra pas tout, et Barker admet que “c’est une chose vraiment difficile”. Mais “si vous pouvez mettre cela en pratique”, dit-elle, “vous avez réussi”.

— Reportage supplémentaire de Maggie Ryan

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*