Annmary, sa famille et ses amis mettent en pratique le thème de la Journée de l’environnement

Annmary, sa famille et ses amis mettent en pratique le thème de la Journée de l’environnement

“Le thème de cette année est” Une Terre “et cela signifie beaucoup pour moi et ma génération, car nous devons souligner la nécessité de vivre durablement avec la nature en choisissant un mode de vie plus vert, zéro déchet et durable”, a déclaré le Swami Vivekananda College. dit l’élève.


La militante adolescente AnnMary Raduva (à gauche, portant un bonnet bleu) avec des membres de sa famille et ses camarades de classe alors qu’ils nettoient la plage de Wailoaloa à Nadi le 4 juin 2022.

La jeune militante et championne du climat des Fidji, AnnMary Raduva, fait des vagues en Occident.

La jeune fille de 18 ans et ses frères et sœurs ont organisé un nettoyage de plage sur la plage Wailoaloa de Nadi le samedi avant la Journée mondiale de l’environnement d’hier.

Cela marque 50 ans depuis la conférence de Stockholm qui a conduit à la désignation du 5 juin pour l’événement international.

“Le thème de cette année est” Une Terre “et cela signifie beaucoup pour moi et ma génération, car nous devons souligner la nécessité de vivre durablement avec la nature en choisissant un mode de vie plus vert, zéro déchet et durable”, a déclaré le Swami Vivekananda College. dit l’élève.

“C’est notre seule maison et nous, en tant que gardiens de cette planète, devons prendre très au sérieux les ressources dont nous disposons.”

observation quotidienne

Cependant, elle dit que chaque jour devrait être la journée de l’environnement et que nous devrions être ambitieux dans notre objectif climatique à long terme de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré.

“Je suis reconnaissant du soutien de ma famille élargie ici à Nadi et de mes camarades de classe de l’école, et avoir les principaux préfets ici à Wailoaloa Beach est le reflet d’adolescents de mon âge montrant leur engagement, notre voix sur les questions environnementales et pour élever l’environnement protection », a-t-elle ajouté.

« J’ai hâte de travailler avec les jeunes et les jeunes enfants ici du côté ouest pour plus d’événements sur la conservation, le changement climatique et la justice climatique.

“Nous devons continuer à parler de déchets car les gens sont encore très à l’aise avec les déchets et c’est triste de venir dans un lieu public comme Wailoaloa et de trouver des déchets ménagers jetés dans les buissons et sur la plage.

“L’année dernière, dans l’une de mes présentations, j’ai appelé le gouvernement à déclarer le 22 avril (Journée internationale de la Terre) aux Fidji comme une” journée sans plastique “et j’appelle toujours le gouvernement à déclarer le 5 juin chaque jour pour expliquer sensibilisation aux déchets plastiques et comment nous pouvons protéger notre environnement.

“Je pense que cela commence à la maison – si nous voulons du changement, cela doit commencer à la maison.”

retour d’information: [email protected]

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*