Qui est chaud, qui ne l’est pas ?

Qui est chaud, qui ne l’est pas ?

Le talonneur fidjien volant Sam Matavesi est en pleine forme et un départ assuré dans la World Rugby Pacific Nations Cup (PNC) du 2 au 16 juillet à Suva et Lautoka.

Matavesi a marqué deux essais lors de la victoire 65-26 des Northampton Saints sur Newcastle lors du choc de Gallagher Premiership samedi à Londres.

Jouait également à ses côtés le vétéran Api Ratuniyarawa, qui prend sa retraite avec les Saints à la fin de la saison.

Les Saints ont obtenu une place dans les séries éliminatoires où ils rencontrent les Leicester Tigers de Nemani Nadolo, qui ont terminé en tête du tableau des points après avoir battu les Wasps 20-10.

L’accessoire lâche Eroni Mawi n’a pas pu aider les Sarrasins alors qu’ils ont été battus 54-7 par Gloucester.

Aujourd’hui, l’entraîneur-chef des Flying Fijians, Vern Cotter, devrait nommer sa liste pour le PNC.

10 Swire Shipping Les joueurs fidjiens de Drua sont censés avoir fait la coupe.

Matavesi est notre talonneur de prédilection, suivi de Mesulame Dolokoto et Zuriel Togiatama.

Mawi, Peni Ravai et Haeiti Hetet sont en lice pour l’accessoire tête libre, tandis que Samuela Tawake et Mesake Doge sont sur la tête serrée.

Cependant, Tawake est blessé et cela pourrait voir le combattant vétéran Leeroy Atalifo entrer. À ne pas négliger, le vétéran Manasa Saulo, qui a fait ses preuves en Super Rugby.

Côté serrures, tous les regards sont tournés vers le Lyonnais Temo Mayanavanua et quelques vétérans comme Leone Nakarawa ou Api Ratuniyarawa. C’est aussi le bon moment pour essayer Ratu Rotuisolia et Isoa Nasilasila de Drua au niveau Trial.

L’ancien deuxième rameur irlandais de Londres Albert Tuisue est déjà à la maison et un partant définitif.

Avec Viliame Mata, Peceli Yato et Meli Derenalagi sur la liste des blessés, Cotter pourrait faire venir Mesu Kunavula, John Dyer et Te Ahiwaru Cirikidaveta. Il y a de fortes chances que l’ancien n ° 8 anglais Nathan Hughes soit sélectionné.

Frank Lomani et Simione Kuruvoli sont les meilleurs prétendants à la 9e place

avec Peni Matawalu juste derrière eux.

Ce serait bien d’avoir Issak Fines, mais passons à autre chose.

Ben Volavola et Teti Tela sont nos joueurs clés pour contrôler le jeu à la 10e place.

Avec Semi Radradra également blessé, les centres pourraient voir Vilimoni Botitu, ex-All Black Seta Tamanivalu, Levani Botia et Waisea Nayacalevu affectés à la tâche.

Cependant, Botia et Nayacalevu devraient être évalués avant d’être considérés pour la sélection en raison de leurs énormes charges de travail.

Ils sont rejoints par Druas Kalaveti Ravouvou, qui a affronté les meilleurs centres que le Super Rugby avait à offrir et est reparti avec brio.

D’autres centres qui pourraient faire des sélections surprenantes incluent Denny Solomona des Highlanders, Apisalome Vota de Drua et Adrea Cocagi de Castres.

Les ailes pouvaient voir Vinaya Habosi, Josua Tuisova et Moana Pasifikas Timoci Tavatavanawai et Levi Aumua.

À l’arrière, il y a Seta Tuicuvu, tandis que Volavola et Tela pourraient fournir un soutien indispensable.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*