Une promesse ou pas ?

Une promesse ou pas ?

Un groupe de jeunes affirme qu’un candidat préliminaire a promis des emplois et des opportunités sportives aux États-Unis s’ils votent pour son parti.

Cependant, Sajal Narayan de l’Alliance populaire a nié avoir fait ces promesses en s’adressant aux habitants de la colonie de Matata à Valence, Lami, samedi soir.

Il a fait don d’équipements sportifs aux jeunes.

Que voulait-il dire ?

M. Narayan a déclaré avoir informé les jeunes de ce que le parti pourrait faire s’il remportait les prochaines élections générales.

“Ce que je leur ai dit, c’est qu’il existe des options”, a déclaré M. Narayan.

“C’est la même chose que ce que fait le gouvernement en ce moment – envoyer des Fidjiens travailler en Australie et en Nouvelle-Zélande.

“J’ai dit que nous pourrions explorer d’autres opportunités en Amérique car il y a aussi un besoin de main-d’œuvre.

« Il y a d’autres personnes d’autres pays qui travaillent aux États-Unis, alors pourquoi les Fidjiens ne peuvent-ils pas y travailler ?

« Cela ne doit pas nécessairement être nécessaire pour mon entreprise familiale.

“Je dis simplement qu’il y a de nombreux secteurs qui embaucheraient nos travailleurs à cause de notre anglais, et nous avons aussi des agriculteurs bien éduqués qui pourraient faire le même travail que d’autres pays.”

M. Narayan a déclaré qu’il vivait aux États-Unis depuis 20 ans et qu’il y avait des pistes qu’il n’avait peut-être pas explorées.

 

ce qu’il leur a dit

Un jeune de 22 ans de la colonie de Matata, Cama Colati, a déclaré qu’il était satisfait de l’équipement de volley-ball de M. Narayan.

“Il nous a dit que son parti pouvait créer des emplois, en particulier à l’étranger, et après avoir entendu cela, nous avons de grands espoirs”, a déclaré M. Colati.

“Je n’ai pas encore décidé pour quel parti je voterai et je verrai ce que les autres partis ont à offrir avant de décider pour qui voter.”

Un autre jeune, Jonetani Masitabua, 22 ans, a déclaré : « J’ai hâte de voter pour la deuxième fois.

« Pour les jeunes ici, la plupart d’entre nous sont au chômage et n’ont aucune source de revenus, et s’ils viennent ici pour nous donner des équipements sportifs, cela nous aidera vraiment.

“La plupart des jeunes ici n’étaient pas bons à l’école, mais ils étaient bons en sport.”

« M. Narayan nous a informés que s’ils gagnaient les élections, ils essaieraient d’augmenter l’emploi. Ils ont dit que si les jeunes votaient pour eux, ils nous trouveraient des emplois à l’étranger.

L’entraîneur de la ligue de rugby de l’USP Raiders, Semira Maseinawa, a déclaré: “Nous avons été informés que le gouvernement aide les personnes voyageant en Australie et en Nouvelle-Zélande et qu’il essaie d’aider les jeunes qui voyagent aux États-Unis depuis qu’il y a des affaires.

“Il a dit qu’il essaierait de les aider en matière d’emploi et d’opportunités sportives pour construire leur vie.”

Petero Waqanitabua, 22 ans, a déclaré : « J’ai grandi dans cette colonie et en tant que premier électeur, je suis satisfait de ce qu’ils ont fait. Nous sommes très satisfaits du soutien que nous avons reçu de sa part.

« M. Narayan a déclaré qu’il créerait des emplois et a déclaré que si nous votions pour lui une fois qu’il gagnerait, il nous aiderait.

Atelaite Qalo a déclaré : « Ici à Matata, les garçons jouent à la ligue et les filles jouent au volley-ball. Hier soir, M. Narayan nous a donné un filet et un ballon de volley-ball et l’équipement de notre équipe de ligue arrivera mardi après-midi.

«Il est venu à la campagne électorale et nous a dit ce que cela ferait si nous votions pour eux. Il nous a dit ce qu’ils peuvent offrir si nous votons pour eux et qu’ils ne nous oublieront pas et qu’il est prêt à aider ceux qui cherchent du travail, en particulier ceux qui sont en décrochage scolaire.

 

Réponse du président du parti

Le chef du parti Sitiveni Rabuka a déclaré : “Je ne sais pas parce que c’est en dehors du parti si c’était dans son entreprise familiale. Nous ne le savons pas, mais son père y a des entreprises et il a travaillé aux États-Unis avant de venir aux Fidji.

“J’espère qu’il pourra le faire, mais ce serait un arrangement privé.”

Environ 60 jeunes vivent dans le quartier et votent pour la première fois à cette élection parlementaire.

retour d’information: [email protected]

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*