Mario reconnaissant d’être sorti du combat

Mario reconnaissant d’être sorti du combat

“A partir de là, les 12 premiers ont été sélectionnés et j’étais dans ce groupe, nous sommes quatre de la division Ouest”, a-t-il déclaré.


(De gauche à droite) Jason Mario, Nathaniel Pesamino, Michael Mario, Mahoniia Mario, Adi Laite Nima tient Arthur Mario et Joseph Mario tient Tyron Sefeti chez eux à Naidrodro, Ba. Photo: Salote Qalubau

Joseph Mario est reconnaissant d’avoir obtenu un contrat de trois ans dans le cadre du Pacific Labour Scheme.

Il a dit que l’opportunité s’est présentée après une longue période de recherche d’emploi et cinq mois de chômage.

Le père de six enfants, âgé de 32 ans, était l’une des 12 personnes sélectionnées dans le cadre du Pacific Labour Scheme pour travailler pendant trois ans dans une entreprise Harvey Beef basée à Perth, en Australie occidentale.

Le Pacific Labour Scheme a permis aux habitants des pays insulaires du Pacifique d’occuper des emplois peu qualifiés et semi-qualifiés dans les régions rurales et régionales d’Australie pendant une période pouvant aller jusqu’à trois ans.

Il est géré par le ministère des Affaires étrangères et du Commerce du gouvernement australien et soutenu par un entrepreneur exécutif.

M. Mario est parti pour l’Australie à 9 heures du matin mardi avec 12 autres personnes de son groupe.

Il a dit que 80 personnes ont été sélectionnées, 20 abandonnées, et de ce nombre, 60 ont finalement été choisies.

“A partir de là, les 12 premiers ont été sélectionnés et j’étais dans ce groupe, nous sommes quatre de la division Ouest”, a-t-il déclaré.

« J’étais au chômage et je vivais hors de la ferme. Je cherchais un emploi depuis longtemps. Beaucoup d’entreprises auxquelles j’ai postulé n’ont jamais répondu, alors nous avons eu du mal.

Il a déclaré avoir postulé en 2018 et commencé à mettre à jour son CV, mais il lui a été conseillé de choisir le département boucherie en raison de l’utilisation de la machine et de ses connaissances techniques.

Il a un contrat de trois ans et c’est à l’entreprise de décider s’il reste et renouvelle.

Il a dit qu’il prévoyait d’utiliser l’argent qu’il avait économisé au cours des trois années pour revenir et démarrer une entreprise pour subvenir aux besoins de sa famille.

Cette initiative est d’une grande aide car elle permet à M. Mario de rembourser ses dettes et emprunts et aussi d’épargner.

retour d’information: [email protected]

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*