Tui Namosi ne prendra pas position pour fournir des preuves

Tui Namosi ne prendra pas position pour fournir des preuves

Matanitobua est accusé par la Commission indépendante des Fidji contre la corruption (FICAC) d’avoir fourni de fausses informations à un fonctionnaire et d’avoir obtenu un avantage financier.


Ratu Suliano Matanitobua, député de la SODELPA, à la Haute Cour de Suva, le 7 juin 2022. Photo : Ashna Kumar

Le Tui Namosi, Ratu Suliano Matanitobua, ne témoignera pas dans son cas.

Cela a été souligné mardi par le député de la SODELPA, l’avocat Filimoni Vosarogo, devant la Haute Cour anti-corruption de Suva dans une salle d’audience remplie de partisans de Tui Namosi.

Matanitobua est accusé par la Commission indépendante des Fidji contre la corruption (FICAC) d’avoir fourni de fausses informations à un fonctionnaire et d’avoir obtenu un avantage financier.

Le député est accusé d’avoir enfreint la loi de 2014 sur les indemnités parlementaires lorsqu’il a réclamé des indemnités de déplacement et d’hébergement auxquelles il n’avait pas droit.

Les allégations ont été faites par l’ancienne secrétaire générale du Parlement, Viniana Namosimalua.

Matanitobua aurait faussement déclaré que sa résidence permanente était dans le village de Namosi, Namosi, et aurait reçu 38 378,22 $ entre août 2019 et avril 2020.

Le procès sera dirigé par le juge Thushara Kumarage à la Cour suprême anti-corruption de Suva.

Le dernier témoin de la FICAC, l’administrateur en chef de la Commission des terres et des pêches d’iTaukei, Apimeleki Tola, a témoigné mardi.

Il a témoigné que Matanitobua était enregistré à Veivatuloa à Namosi dans le Vola ni Kawa Bula (VKB).

Il a déclaré que Matanitobua est le chef de Tikina Veivatuloa à Namosi, selon VKB.

Il a dit que Matanitobua était le chef et le propriétaire foncier de Veivatuloa.

Il a également témoigné que la terre de Matanitobua était à Mataqali Nabukebuke, Veivatuloa.

M. Tola a déclaré que Matanitobua en tant que personne ne pouvait pas posséder de terres dans le village de Namosi.

Il a également témoigné que les ancêtres de Matanitobua avaient quitté le village de Namosi et déménagé à Veivatuloa à la cinquième génération.

Il a également dit que le Tikina de Namosi appartenait au Vunivalu de Namosi, qui à l’époque était Matanitobua en sa qualité de Tui Namosi.

En contre-interrogatoire, M. Tola a déclaré que Matanitobua était le Turaga na Tui Yavusa, le Turaga na Mataqali, le Turaga Tui Namosi et le Turaga na iTaukei de la province de Namosi, selon VKB.

M. Vosarogo a demandé au témoin quel était le mérite de Matanitobua envers la Commission.

M. Tola a déclaré que Matanitobua est le chef traditionnel de tous les Yavusa de Vanua Nabukebuke.

M. Vosarogo a demandé au témoin s’il s’agissait de Namosi et de Veivatuloa.

M. Tola a dit oui.

M. Vosarogo a demandé au témoin si Yavusa de Nabukebuke était composé de Veivatuloa.

M. Tola a dit oui.

Selon M. Tola, la FICAC a clos son dossier, présentant 16 témoins et 68 documents déposés au tribunal.

Le processus de défense commence lundi.

retour d’information: [email protected]

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*